You are currently browsing the monthly archive for octobre 2007.

https://i1.wp.com/img471.imageshack.us/img471/8483/mediumleguman3sl1.jpg

 

Legume man vous souhaite de passer une bonne soirée d’Halloween, ayez bien la trouille et profitez-en pour vous empiffrer, ce soir c’est free. Dans mon quartier, les déco’ sont déjà en place depuis 3 semaines, citrouilles à la pelle et toiles d’araignées géantes qui prennent parfois une maison entière, les chauves souris et bestioles en plastic dans les arbres, les petites bougies et passons, la liste est longue. Ce soir et même dans l’aprés midi, on verra tout le monde déguisé dans les rues, les chiens aussi y ont droit, avec plumes et strass ect…en plus il fait encore beau (faut pas s’imaginer des choses impossibles non plus), le chauffage tourne à fond et j’ai la tronche si pâle que je suis certaine de n’avoir besoin de rien pour l’occasion. Avant de partir:

 

 

Oui tu as bien vu c’est Légume man. Si tu ne connaîs pas c’est que tu es trop jeune.

As-t-on avis, est-il heureux sur la photo?

 

 

 

Est-ce qu’il saute et c’est tout?

Connaîs-tu une famille illustre qui porte comme blason le radis? si oui, tu n’as pas de chance, je te plains.

Tu pourrais te faire un pyjamas comme lui, tu dormiras tranquille. Dans la terre.

Publicités

L'image “http://www.fashioninfilm.com/images-pages/arnhem-PollyMaggoo(sheetmet.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

Lorsqu’un film me plaît, je le regarde plusieurs fois et ensuite il faut que j’attende des lustres pour l’oublier et ré-avoir le plaisir de le regarder à nouveau. J’ai ressorti Polly de son placard et comme à chaque fois, je craque devant les plans photographiques de William Klein. Oui il est photographe et peintre à ses débuts, il a surtout su se différencier par son génie, son travail fût à chaque fois précurseur de son temps. Le film est une satire du monde de la mode et des médias de l’époque, caricaturale, ironique sans omettre un lâché d’humour grinçant, on y déambule avec une lucidité impertinente.

 

Polly (Dorothy Mac Gowan) est un jeune mannequin Américain qui travaille à Paris et se trouve être le sujet d’une émission documentaire qui porte le titre de « Qui êtes-vous? », relevant du rapport média-image sous la forme d’un grand Spritch. En parallèle se dessine une histoire d’amour ou plutôt un conte de fée, avec un prince (Sami Frey) qui se languit devant une photo magazine de Polly. Je n’en dis pas plus, à vous de le voir.

L'image “https://i2.wp.com/havan.blog.elle.fr/files/2006/06/6505Klien2.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

Il y a plusieurs anecdotes comme, lorsque Polly mange de la tête de cochon : c’est pour de vrai (attention cascade), ce dîner est aussi inspiré d’une expérience de William Klein dans sa belle famille; l’hotel où vit Polly est bien un hotel qui hébergeait des mannequins à l’époque; W Klein comptait bien faire la suite de « Qui êtes vous? » avec Jean-Paul II.

J’ai enlevé l’option « vous devez créer un compte pour poster un comment » sur les comments, merci à toi de me l’avoir dit, je ne l’avait pas vu. Biensûr, je pouvais m’étonner d’en avoir eu 3…Bon c’est chose faite!

https://i0.wp.com/img213.imageshack.us/img213/2613/voyageuh1.jpg

 

J’ai dépassé mes seven days de bloggirl, ai eu X visiteurs/teuses et surtout DEUX Comments. Alors là! oui vous avez bien lu : 2. Merci les filles d’avoir écrit un truc, super sympa en plus. J’espère que vous ne serez pas seules dans les jours à venir et moi non plus d’ailleurs, face à mon Mac. Sinon, je me suis rendu compte qu’il faut du temps pour tenir un blog (pas un bar mais ça on n’en reparlera), qu’il faut du temps pour tout avec encore du temps pour le reste. Et oui, un blog c’est comme un genre de double vie, ou plutôt de vie planquée, anonyme sous le décor d’un petit théatre que l’on se construit, avec des trucs qu’on aime ou que l’on aime pas parce qu’on a pas d’autres choix que de les mettre, jusqu’à ce que l’on affiche son interface identitaire en guise de paillasson de page d’acceuil. Bon, avant j’ai eu plein de préjugés, je me disait plein de trucs cons sur des cons et sur un système de cons à propos des blogs, en gros c’était ça. Et puis, pour ne pas me sentir trop conne, il fallait aller voir la bête de plus prés, ai alors commencer par faire une page Myspace. Alors ma page vous ne la trouverez jamais puisqu’une fois que j’ai eu réglé mes paramètres et fais mumuse avec mes photos/images et trucs qui bougent et eu 78 amis, j’en ai eu marre. Jeu fini, gagné. Et puis, me suis re-dis qu’il valait mieux créer son site mais là, je suis paumé dans le Web. Alors le blog.

Aprés un certain trie, j’ai découvert des blogs qui m’ont plut. Un blog c’est jeune. Ce qui m’a plu c’est que tout un tas de personnes aux quatres coins du monde peuvent rester en contact avec leurs proches via leur « carnet de voyage », ce qui est en même temps une super infos pour les voyageurs ou pour ce qui ont envie de savoir ce qu’on bouffe à Pétaouchnok. C’est comme ça que j’ai attérie sur des blogs d’expat’ qui comme moi débarquaient sur NY, sauf qu’ eux, ils avaient déjà une année d’expérience dans la ville. Tant mieux. Ensuite, j’ai rejoins la communauté en tant que cliente* visiteuse, ai lu et trouvé plein de nanas supers qui racontent des choses intérréssantes comme pas du tout, mais c’est pas grave, l’avantage c’est qu’on zappe vite sur autre chose et sans rancunes. Et puis les post qui parlent sur un fond blablablibliblabla… et bien, des fois c’est sympa. Ne suis pas une fille pour rien, ou si seulement parce que ça me plaît de parler de rien, ça détend et me fait surtout plaisir. Quand on va chez le toubib on regarde bien le Voici tout malade et corné, n’est ce pas? et vous en sortez avec certes, une ordonance magique qui va vous guérrir mais saupoudrée d’une culture people que vous ne suivez jamais. En plus, c’est votre toubib qui les achètent et les lis avant de vous les donner, (tu vois bien que ça ne détruit pas de faire médecine) qui pense à votre confort, à votre cerveau rétrécie par la fièvre, hein, vous devriez le remercier, d’ailleurs. Bon alors, les trucs qui semblent creux sont parfois aussi agréables, parfois. Et puis, ceux qui écrivent comme ils parlent, même avec des fautes, je les aime. Et puis un blog c’est sans implications, c’est cool. On se pose une question de naze? le blog y répond, on y trouve de tout. En plus, même la nana que l’on pensait dans un bled paumé et bien elle, elle se révèle passionante avec son blog, c’est plus la même j’te dis.

 

 

 

Juste avant de partir :

est ce que vous pensez que votre toubib contamine les magazines?

ou de les laisser se contaminer dans la salle d’attente?

est ce que vous lécher votre doigt pour tourner les pages?

* : y a des blog qui font vitrines, boutiques, sex shop ou marchande de poissons, une vraie société quoi.

 

Je sais que ce n’est pas la saison mais voici ce que j’ai trouvé pour $10:

p1010155.jpg p1010158.jpg

… quand je suis tombé dessus, je me suis dit qu’il fallait les prendre et de claquer $10 comme ça c’est sympa surtout quand c’est pour des pompes que je ne porterai pas avant l’été prochain ou peut être jamais, puisque je risque de trouver une nouvelle obsession mieux quand les collections printemps/été arriveront dans nos vitrines. Bon, aujourd’hui il pleut, il fait gris et je ne me rends pas compte que demain c’est samedi, sur ce, je vous laisse pour le week-end les poulettes.

 

PS: Soit il faut que je passe plus de temps sur mes billets ou que je me couche.

Si vous cherchez la robe, elle n’est plus disponible sur ebay mais vous pouvez avoir la version Topshop. If you want it a lot..pour je ne sais pas combien, j’ai rien trouvé. Peut être que vous vous y trouverez un truc, moi à part la photo et les sacs en même temps je n’ai rien vu d’affiché. Le prix je veux dire.

La robe a été vendu sur ebay pour : je dois attendre 2H52… voilà : £5,100.00

A votre avis, si la robe ne taille pas bien, est ce qu’on peut quand même l’échanger? sinon doit-on se rabattre sur la version Topshop…ça veut dire sans col et avec beaucoup moins de trucs qui brillent.

J’ai trouvé ça aussi.

plastic-shoes.jpg

Aujourd’hui il pleut, je sors mon imper’ en vinyle et mes jelly! New York n’est pas seulement réputé pour avoir des hivers glacials, des étés a tendance tropicale trés lourds mais aussi pour ses pluies torrentielles. Comme je l’ai dis je me suis déjà faite avoir deux fois, enfin mes pieds, sans compter les parapluies arrachés et les imper’ soit disant impérméables. Il y a bein un truc que je n’avais jamais vu aux pieds d’une fille à Paris, ce sont des plastic shoes (des chaussures en plastique, pas des bottes). Parce que quand même, la botte en plastoc de petite fille, ça me branche moyen…en plus le pied transpire, on manque de choix dans le design et ça glisse. Oui ça glisse, sinon enfile des Hunter mais là! c’est hyper lourd. J’ai vu sur New York, des pieds en tongs, des pieds en bottes et surtout des pieds en jelly flats. Alors là, BINGO. Je file chez Marc Jacobs : ils n’ont plus ma taille. Je me dis que je suis tarte d’avoir passé autant de temps à réfléchir, maintenant il y en a plus. Je les veux en noir en plus, ce que tout le monde veux. Bon, je fouille sur le net : idem. D’accord, à ce moment c’est l’été mais je ne veux pas passer la flotte avec des basquets, j’en ai marre. Un jour, je vois une fille dans la rue avec des peep-toe noir en jelly. Elles sont canon! du coup, dans le mois il m’arrive de les revoir et je ne sais plus comment, je trouve la marque et en commande une paire.

 

La marque s’appelle Melissa, c’est une marque Brézilienne, le prix est trés modeste, le choix est trés large et en plus c’est du plastique recyclé (ils devraient tous le faire dans la mode) et elles sont légèrement parfumées genre bonbon chimique. Bon, par contre, il ne faut pas s’attendre à du Louboutin mais pour le concept, le design et le prix ça vaut vraiment le coup.

 

Ci-dessous le modèle que j’ai choisi (noir) mais en rouge, en cover, il y a un genre velour (c’est pas du tout du velour j’ai oublié le nom)

L'image “https://i2.wp.com/www.ladylicorice.com/graphics/mailers/melissa_fuzzy_shoes.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

En plus, elles sont légères et l’eau ne passe pas par le petit trou…pour l’instant je n’ai rien eu.

Et vous vous faites quoi quand il pleut? vous mettez des sacs Superettes au pieds?

Clic pour voir le site Melissa

PS : Jelly c’est comme plastique ou méduse.


 

graphic-girl-1-clean-color1.jpg

Clinique! cela fait quelques années que j’utilise la formule 3 temps (sauf la lotion qui m’attaque un peu) le savon et le Dramatically Different sont mes basiques. Bon, je reste une accro des produits de beauté qui vantent des miracles, soit. Mais là, je ne vis pas sans ces deux là deux fois par jour, si, je vis quand même on se comprend c’est une question d’habitude. Pourquoi? d’abord, le nettoyage à l’eau est plus efficace et plus rafraîchissante qu’une lotion sur un coton; et comme le savon déshydrate (et oui à croire que tout part dans le lavabo) le Dramitically est effectivement neccessaire. Cette petite bouteille n’est quand même pas là que pour réhydrater l’épiderme que l’on a perdu dans le lavabo, quoi que c’est vrai ça hydrate super, à un tel point que lorsque je suis en panne de tout du reste de ma salle de bain, je ne met que celui-ci et cela me suffit. Dans la même gamme, j’ai découvert le scrub Clinique et le Deep Cleansing Emergency Masq et là, si vous avez besoin de retrouver un teint frais au lendemain d’une soirée ultra arrosée par exemple c’est le truc IN.

 

L’avantage des produits Clinique c’est qu’ils durent comme (normalement) tous produits de qualités. Bon, ce n’est pas du bio, ok, mais le bio ça débarque à peine dans les tubes à des prix luxe. Et oui, pensez plutôt à vous offrir des huiles essentielles et des fruits et tout…et de vous les mettre sur la figure, je ferais un post là-dessus.

 

Le scrub donc, à utiliser une fois à deux fois par semaine, pas besoin de vider le tube, juste une pointe suffit. L’effet est hyper frais, nettoie bien et laisse la peau propre-blanche. Oui, les produits clinique rendent blanc enfin, le teint gris n’est plus là, doù teint pâle+blush rose= j’ai 19 ans. C’est déjà pas mal.

 

Le masque, super! parcontre je m’explique juste sur un point, je n’ai jamais fait le scrub + le masque car c’est comme ça, en ce moment j’ai un gommage Bliss à finir. Le masque est vraimment efficace, auparavant, j’avais des boutons des allergies : tout est parti. Pas besoin d’en mettre une tonne, pas besoin de laisser super longtemps (il y a de l’argile, moi ça me sèche la tête). Je l’utilise une à deux fois par semaine. Je dis ça mais sachez que cela n’emporte que moi, ma satisfaction déborde.

 

Et vous, qu’est ce que vous utilisez?

 

PS: j’ai la peau mixte à sèche, je dois dire que le climat NYC ne m’aide pas.

 

Allez faire un tour sur ce lien pour créer votre Martine cover.

A la veille des intempéries New Yorkaises je pense à me fringuer comme si je vivais encore à Paris. Parce qu’ici, les hivers sont entre pluies torrentielles+vent et froid+vent+encore plus froid et au final, il est trés difficile de porter ce que l’on veut au risque de s’exposer à un glacial et somptueux malaise, de tomber malade et de se ruiner chez le toubib. On peux aussi bousillier ses fringues si on en a envie. Du genre, on zappe tous ce qui est petit-mignon-qu’on adore-unique-fragile-léger pour des bonnes veilles bottes solides ou des tongs comme certaines New Yorkaises qui d’ailleurs se balladent tranquillement les jambes viollacées. L’année dernière, j’ai vu s’éventrer en une demi-heure des repetto Bolchoï et des basquets Pedro Garcia en daim grâce à la pluie. Les boulles. Bon, aprés avoir passé mon premier hiver ici (et ma première année), j’en ai marre de me vêtir en GI et cet hiver sera pour moi féminin!

 

En ayant entre autre suivi les reportages photos des partères de défilés Parisiens de Garance et de Café Mode où j’ai vu une tonnes de chaussures à talons (ce qui a fini par le plus me travailler) portées par de jeunes et veilles séduisantes femmes, m’ont données envie de revenir aux talons. Oui mais alors, lesquels? Les Booties je trouve que ça me casse la jambe, EXIT. La botte semi-haute aussi pour la même raison. Par contre, je craque pour des marie-jane marron avec un talon en bois. Voilà les chaussures que je veux pour…maintenant et tant pis le froid, je porterais des collants en mink! Je n’ai pas encore trouvé mon modèle, je vais bientôt m’y atteler! voici quelques exemples qui m’on intérréssé, en vrac :

Ernesto esposito

Joie

Tapeet

Chloé

Chloe Leather Mary Jane

et autres Chie Mihara…

Et alors, peut être qu’à force d’en entendre parler, d’en voir dans les magazines, sur les filles et alors surtout par Punky, c’est le jean taille haute. J’ai eu des préjugés en me disant que ça ne met pas en valeur nos fesses, qu’il ne faut pas être large des hanches, qu’il faut être grande et tout et tout. Et bien, je suis allé en essayer quelques-uns hier chez je ne vous dirais rien sur le nom de la marque car je vais dire un truc sale alors que je les aime beaucoup, j’en ai pris 7 ou 8, me disant qu’aprés mon slim de chez eux que j’adore, je ne serais pas déçu par la coupe une fois dans la cabine. Et bien ma poulette tu peux rentrer chez toi sans bouffer et cette semaine le programe c’est pain sec et à l’eau. Je me suis retrouvé avec des jeans qui me rappelaient plutôt la coupe de mon slim alors que je voulais pas slim mais large! taille haute+slim, là, c’était le retour des nains version ACDC, je me suis dit que d’une : soit le vendeur s’est planté mais quand même on a pioché dans toutes les boîtes; de deux : je me suis laissé aller ses derniers temps ou ils ont une glace pourrie dans leur cabine. Sinon ils sont mal coupés.

 

Je suis rentré confuse et j’ai retenté le coup dans une autre boutique hier où j’ai enfin pu en apprécier un. La boutique proposait plusieurs marques, pour la recherche c’est quand même plus pratique parce que le temps de déplacement dans NYC est long, large et d’un coup comme çà il est déjà 7H pm. Je suis resté sur un Seven, d’un jean souple, sans blabla, large come il faut et à ma taille, en plus avec des talons c’est géniale, ayé, je suis trés intérréssé, je sais quels seront mes prochains achats! je me dis que je dois encore fouiller, en évitant les grandes enseignes suédoises/espagnoles. Je dis ça, cela fait longtemps que leur pantalons ne me vont pas, j’ai céssé de me fournir chez eux. Je ferais un post bientôt là-dessus.

 

PS: Pour les tailles, c’est assez dur de trouver sa taille aux USA quand on est dans un gabarit Frenchy! c’est comme les rues et la bouffe et le reste d’ailleurs, c’est plus grand.

Contactez-moi

p1010005.jpg lamomedenyc@gmail.com
octobre 2007
L M M J V S D
    Nov »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031