A la veille des intempéries New Yorkaises je pense à me fringuer comme si je vivais encore à Paris. Parce qu’ici, les hivers sont entre pluies torrentielles+vent et froid+vent+encore plus froid et au final, il est trés difficile de porter ce que l’on veut au risque de s’exposer à un glacial et somptueux malaise, de tomber malade et de se ruiner chez le toubib. On peux aussi bousillier ses fringues si on en a envie. Du genre, on zappe tous ce qui est petit-mignon-qu’on adore-unique-fragile-léger pour des bonnes veilles bottes solides ou des tongs comme certaines New Yorkaises qui d’ailleurs se balladent tranquillement les jambes viollacées. L’année dernière, j’ai vu s’éventrer en une demi-heure des repetto Bolchoï et des basquets Pedro Garcia en daim grâce à la pluie. Les boulles. Bon, aprés avoir passé mon premier hiver ici (et ma première année), j’en ai marre de me vêtir en GI et cet hiver sera pour moi féminin!

 

En ayant entre autre suivi les reportages photos des partères de défilés Parisiens de Garance et de Café Mode où j’ai vu une tonnes de chaussures à talons (ce qui a fini par le plus me travailler) portées par de jeunes et veilles séduisantes femmes, m’ont données envie de revenir aux talons. Oui mais alors, lesquels? Les Booties je trouve que ça me casse la jambe, EXIT. La botte semi-haute aussi pour la même raison. Par contre, je craque pour des marie-jane marron avec un talon en bois. Voilà les chaussures que je veux pour…maintenant et tant pis le froid, je porterais des collants en mink! Je n’ai pas encore trouvé mon modèle, je vais bientôt m’y atteler! voici quelques exemples qui m’on intérréssé, en vrac :

Ernesto esposito

Joie

Tapeet

Chloé

Chloe Leather Mary Jane

et autres Chie Mihara…

Et alors, peut être qu’à force d’en entendre parler, d’en voir dans les magazines, sur les filles et alors surtout par Punky, c’est le jean taille haute. J’ai eu des préjugés en me disant que ça ne met pas en valeur nos fesses, qu’il ne faut pas être large des hanches, qu’il faut être grande et tout et tout. Et bien, je suis allé en essayer quelques-uns hier chez je ne vous dirais rien sur le nom de la marque car je vais dire un truc sale alors que je les aime beaucoup, j’en ai pris 7 ou 8, me disant qu’aprés mon slim de chez eux que j’adore, je ne serais pas déçu par la coupe une fois dans la cabine. Et bien ma poulette tu peux rentrer chez toi sans bouffer et cette semaine le programe c’est pain sec et à l’eau. Je me suis retrouvé avec des jeans qui me rappelaient plutôt la coupe de mon slim alors que je voulais pas slim mais large! taille haute+slim, là, c’était le retour des nains version ACDC, je me suis dit que d’une : soit le vendeur s’est planté mais quand même on a pioché dans toutes les boîtes; de deux : je me suis laissé aller ses derniers temps ou ils ont une glace pourrie dans leur cabine. Sinon ils sont mal coupés.

 

Je suis rentré confuse et j’ai retenté le coup dans une autre boutique hier où j’ai enfin pu en apprécier un. La boutique proposait plusieurs marques, pour la recherche c’est quand même plus pratique parce que le temps de déplacement dans NYC est long, large et d’un coup comme çà il est déjà 7H pm. Je suis resté sur un Seven, d’un jean souple, sans blabla, large come il faut et à ma taille, en plus avec des talons c’est géniale, ayé, je suis trés intérréssé, je sais quels seront mes prochains achats! je me dis que je dois encore fouiller, en évitant les grandes enseignes suédoises/espagnoles. Je dis ça, cela fait longtemps que leur pantalons ne me vont pas, j’ai céssé de me fournir chez eux. Je ferais un post bientôt là-dessus.

 

PS: Pour les tailles, c’est assez dur de trouver sa taille aux USA quand on est dans un gabarit Frenchy! c’est comme les rues et la bouffe et le reste d’ailleurs, c’est plus grand.