https://i2.wp.com/estaticos02.cache.el-mundo.net/metropoli/imagenes/2005/05/31/1117556105_0.jpg

Enfant, j’ai le souvenir de ma mère devant la glace avec sa machine attrape-oeil, make-up étalé dans la salle de bain et son N°5 de chanel remplissant la pièce. J’ai récemment découvert le recourbe-cil. Ayant déjà de longs cils, je ne suis pas trés chaude aux maquillage qui allongent et font des yeux de poupée d’autant plus qu’étant brune, j’ai une pilositée noire avec des sourcils épais. ça n’aide pas vous me direz mais c’est la mode cette hiver, alors on va pas commencer hein! bon. Qui dit sourcils épais, dit poils. Noir en plus ça se voit grave. Avant de toucher à un recourbe-cil, j’ai eu lors de mon adolescence le complexe de la poilue. J’étais complexé par mes énormes sourcils et ma moustache mon duvet alors qu’on me disait de ne pas y toucher sinon ça serait pire. Un jour, j’ai quand même décidé de chiper la pince à épiler et la glace ronde pour me réfugier dans ma chambre un aprés-midi. C’est sexy les aprés-midi de jeune fille. J’avais la trouille. Comme mon courage était limité mais ma décision prise, j’ai bu une bière pour me détendre (pas saoûlé, je te laisses réfléchir à ma place) m’engager dans mon periple d’épilation faciale. Une fois enlevé la moitié de ma peau, déjà, j’ai changé de tête. Oui j’étais rouge mais c’est pas ça. Je repense à une copine qui m’a dit quelques années plus tard : « un poil ça change la vie ». T’as raison. Bon, j’ai fini le reste et j’en ai profité pour enlevé mes quelques poils entre les sourcils, voir plus, quand on commence à nettoyer on voit tout d’un coup que tout est dégueulasse.

 

On m’a dit, ça ne va pas repousser. Faux, pas dans la maison de mes poils. Ici ça consome. C’est pour ça que depuis, j’ai passé autant temps devant un mirroir avec une pince. C’est chiant, long et sans fin. A la longue, on pense que ça revient moins mais faut pas se leurer, on n’est pas des gourdes, un poil c’est comme les cafards, ça resiste et revient tout le temps. Passons, depuis mon corps à changer (mon faciès s’est réduit) j’ai dominé la friche de mon visage et apprécie maintenant mon côté glam’. Oui c’est glamour. J’ai découvert que mes sourcils sont bien déssinés, finalement c’est pas si mal et je n’entretiens même plus, je laisse vivre. Pense à Frida Kahlo et à elle.

Si t’es poilue, tu sais que tu as plus chaud que ceux qui n’en n’ont pas et que le poil rappelle les animaux. Pense donc à Masoch qui rêvait d’une nana toute simple, qu’il n’a jamais touché d’ailleurs, dans une fourrure. C’est l’idée du poil doux qui marche (il aurait dû s’offrir un vison) pas l’ex-coup de rasoir de la semaine dernière sur ton mollet. Je te souhaites plutôt un charmant jeune homme qui rêve de toi qu’un coincé moche.

 

Mais alors, qu’est ce qu’on fait quand on est chargée par la nature? : déjà on court parceque ça aide. L’ arrivage du nude, veux dire, on évite les yeux smoky ( surtout si on ne sait pas faire) mais anti-cerne (deux teintes pour que l’on croit que cela ne se voit pas) partout où il faut, pense au temps qui passe ça calme un peu au passage il faut cacher ces traits gris et petites ridules ouais, met la dose. Tu veux savoir? j’ai un ricil light noir de chez Shu Uemura, un blush vieux rose l’Oréal, le tout vite fait et je te rappelles qu’aprés j’ai 19 ans. Et j’ai zappé le sujet du post, intervient le recourbe-cil, avant le Shu Uemura, juste pour redrésser les sauvages, sans presser comme une malade, en comptant 10 secondes. ça fait peur mais ça marche bien et ça ne coûte rien. C’est un objet fétichiste que tous pervers devraient collectionner, dont toi, pour ton carisme ou pour rien.

Peut être parceque tu es imberbe ou que tu as déjà entérré tout tes poils, ce post doit te sembler inconnu. Tu as de la chance.

 

êtes-vous une addict du recourbe-vie?

 

Ps: oui, le vison est trés doux et se porte avec un jean T-shirt, sinon tu prends 100 ans. Je n’ai jamais rien vue d’aussi absorbant à l’oeil. Et si t’en as un, choisi bien ton quartier, tout le monde te verras!