Alors, on est samedi, le soleil est doux, j’ai fais une quiche fameuse que je pourrais vendre $55 et un clafoutis aux fruits qui me fera ouvrir un resto, mon petit expresso dans une main, voici mes histoires de boutiques géantes qu’il faut connaître.

Century 21, alors c’est grand. Je ne dis pas que vous y trouverez des perles rares mais on en repart toujours avec des trucs. C’est pas cher, il y a toutes les marques (enfin beaucoup d’entres elles) mais faut fouiller…et la qualité des fois me laisse perplexe. J’y ai trouvé des shoes Theory trés classiques qui me font mal aux pieds, un blazer Lagerfeld trés classique où je me pose des questions sur la coupe, je trouve qu’il y a trop de place pour la poitrine vu le gabarit de la veste. Moi qui adore les blazers, je suis sceptique. Mais bon, allez-y comme ça, DANS LA SEMAINE SI POSSIBLE, le week-end c’est la folie. si vous cherchez du Isabel Marant ou VBruno, n’y pensez pas, je n’en ai jamais vu. Par contre, vous y verrez des fringues ecrasées par terre, en boule, déchirées ect…c’est pas la zone mais ça fait dégriffe.

Loehmans, c’est plus petit. D’accord, il y a plein de truc mais faut fouiller aussi. Je trouve qu’il y a plus de choix chez Loehmans, en tout cas, c’est l’impression que j’ai eu. J’y ai trouvé une ceinture leopard en poil, un soutif à ma taille (à force vous allez pensez que je suis microscopique), un cashemire cardigan qui pluche au bout de deux jours ect…pour pas cher.

A savoir qu’on est aux USA et même à NY les goûts sont bien différents qu’en France…je me comprends, les émigrés doivent le savoir aussi, on est pas dans le pays de la culture et du goût. Oui je sais c’est un peu rude mais j’ai raison. Et puis, c’est l’histoire d’aller frémire sa CB en faisant des affaires parce que toi, avec tes Euro tu es gagnante. Parce que si tu veux des bottes c’est easy, ici en moyenne ça coûte $700 la paire et c’est le minimum. Oui, autant s’offrir des Chloé, je te suis dans tes idées authentiques. Je te vois déjà sortir du magazin avec un gros sac moche de chez eux, le sourrire aux lèvres et le compte en banque inerte.

Et quand tu auras testé, viens me le raconter!