L'image “https://i0.wp.com/www.mcq.org/seminaire/francais/chap3/photos/sde-ng-6.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

…ouais. Je dois dire que depuis trois mois j’ai bien l’impression que mon horloge corporelle en a prise un coup. J’ai décidé pendant l’été de retrouver ma couleur capillaire naturelle, donc, j’ai commencé par avoir les racines dégueu’ claires, résultat : j’ai gagné la rencontre avec un cheveux blanc. En pensant à mon brun de jeunesse, me voici propulsée vers l’ingrate impossibilité de pouvoir lier mon souvenir à la concrète image de mon âge. J’ai hésité, j’en fais quoi…je le garde? la nature nous a dôtée de doigts et ce n’est pas pour rien donc, je l’arrache. Depuis, j’hésite sur l’effet fadasse ou manque de contraste de ma tête. Ceci dit, je perds moins mes cheveux qu’avant. Je ne suis pas chauve je te rassure mais c’est assez culpabilisant de voir des touffes partir tous les matins dans ma poubelle pop de salle de bain. Et là, mon mec se radine avec son épilateur nasal en me demandant « si c’est bon comme ça? ». L’injustice n’est pas pour toutes, la preuve. A part mon cheveux blanc qui me fait réfléchir, je ne peux pas m’approcher d’un mirroir loupe. Cela a toujours été la réflection dangeureuse, même à 20 piges. C’est comme l’apparition d’un vaste champ de maïs à défricher, une image de sois si proche que le plaisir en est loin. Le labeur, lui, est bien proche. Et toi aussi d’ailleurs, je te vois venir. Outre le fait qu’à l’approche imminente de l’âge où les boutons sont censés ne plus exister, tu te rends compte que non, ce sont des conneries de veillasses des années quarantes, mais qu’est-ce qu’elles bouffaient quand même pour avoir ces idées-là?, et qu’il va falloir s’offrir un Zeno pour Noël. Moi j’y pense. Parce que quand même le coup du bouton qui déboulle alors que l’on a plus l’âge de fréquenter des djeun’s, ça craint. A croire qu’en plus, qu’en il y en a un, il est encore plus frustré et veut se faire reconnaître…sur notre territoire en plus. Alors, je me dis qu’un coup de cramage d’ipod ça le fait. Sur le coup, je me suis dit avec mes idées de pauvres qui peut faire comme les autres à moindre frais, je me suis dit que si je mets un caillou sur ma gazinière j’arriverais aussi à cramer mon bouton-foetus. Sauf qu’aprés une seconde, je me vois avec une brûlure pas sympa, en forme de caillasse sauf que les caillasses à New York ressemblent à des pavés. Lifting en plus, râté.

Le pire c’est que lorsque j’en parle au téléphone avec celles qui ne m’ont pas vue depuis plus d’un an, me disent en bonnes copines toujours d’accord, « oui tu as raison il faut y faire quelque chose, ce n’est pas possible tu as certainement une tronche de morue« . Les boulles. Alors là, je peux te dire que je vais pronto investir dans un sérum anti-âge avec le Zeno et une couleur capillaire. Quand même, il y a des soins qui marchent, me dis-je… Le temps est une injustice, même si on s’apprécie avec « l’âge », n’empêche que si on pouvait conserver notre fraîcheure, ça le ferait.

Je suis tenté pour une cure de double sérum de chez Clarins, le Estée Lauder « brown bottle », le Shu Uemura Deap Sea ou le Shiseido couleur argent. Oui je sais, je suis lançé.

Que dites-vous?…dites-moi.

PS: la photo est une personne qui a été aussi appétissante que Tom Ford, alors ça vaut le silence.

sinon, c’est ce qu’il risque de t’arriver avant que tes amies ne te le disent. Saches que les copines c’est vaches aussi, sous un certain angle.

Un conseil, ne sois jamais dans un angle, ça ne te mettra pas en valeur.