Depuis trois jours on a un temps de printemps et depuis hier soir : j’ai le nez bouché, je me sens fébrile et suis fiévreuse. Bon, c’est la première fois en un an et demi, j’espère juste que ça ne s’aggrave pas, j’ai trop peur de devoir aller chez un médecin qui va me facturer le prix d’une robe Mayle ou Tsumori Chisato. Sans compter les frais des médicaments, là, je peux y ajouter les chaussures!

Heureusement, j’avais pensé à émigrer avec mes médoc frenchy, ce qui me vaut d’en profiter de temps en temps dont, aujourd’hui avec un grand engouement. Ce qui est tout de même drôle, c’est que lorsque j’étais en France, j’attrapais tout les microbes, j’étais tout le temps malade et fourré chez le toubib, avec traitements d’antibiotiques ect…depuis que je suis en pays US, mon corps a dû s’adapter, exit les microbes et virus.

Alors, comme aujourd’hui je suis plutôt d’humeur à lézarder et que Janvier et le mois du blanc ou du gris à ma préference perso’, je ne me lasse pas de rêver sur les pièces d’Aurélie Mathigot. Remarquez la robe incorporée dans le dessus de lit, la coiffeuse peinte en grise et parsemée de fleurs crochetées comme si la nature prenait le dessus comme un lière sur un mur, ou plutôt, doit on mieux penser que c’est l’imagination qui prend le pas sur la réalité.

https://i2.wp.com/bloesem.blogs.com/photos/uncategorized/2007/12/17/chrochet2.jpg

Aurélie recouvre tout, même les tables et elle fait aussi de la cuisine. Je vous laisse apprécier son site, j’espère que vous serez aussi conquise que moi!