Il était une fois genre il y a quelque mois, où nous nous sommes retrouvé avec un mec hyper jouâsse et tout bronzé au pas de la porte de chez nous. Le mec friendly nous dit qu’il est le proprio du futur tanning saloon de la mort du quartier, là, en-dessous de chez nous. Bon, on se dit qu’au moins ce n’est pas une scierie alors on se rassure, nous, pauvres imbéciles fraîchement débarqué en pays lointain. Tu parles, déjà l’isolation équivaut à un gruyère de cafards (les termites t’oublies, les cafards les bouffes) et donc, une nuit, j’entends un mec qui ronfle en dessous.Déjà, on remercie notre proprio qui embauche la zone du coin en guise de professionnels, j’ai une histoire où on a failli se retrouver gazé mais ce sera pour plus tard.
Aprés, le tannig-saloon-man déboule avec son père pour poser sa clim’ sur le toit via notre appart et notre chambre. Je précise qu’il faut traverser l’appart’ pour y accéder. Donc, tout ce transforme en chantier, biensûr, nous et bien on reste là, bloqué chez nous parce que je ne laisse pas ces mecs tout seuls dans ma piaule avec mes bijoux, mes trucs etc…Dehors : c’est le cagnard. ça crâme tout. Eux reste des heures et d’un coup comme ça, vas-y que le début des cadeaux commence..
Il nous ramènent des cafés machins et deux RedBull dont un que je me siffle sans même penser au taux de cafeine. Et bien, je me suis senti si speed, que j’ai cleané mon appart pendant deux heures…et senti mal à la fin. Le mec se sentant un peu con, du coup, revient avec des mugs et du thé genre tranquilisant. Bon. Soit. On souri, on est sympa mais bon, leur clim’ elle va durer combien de temps!!? longtemps.
Aprés quelques jours de va-et-viens (je ne fais pas référence à Orange Mécanique) on a aussi droit à du vin rouge on va dire meûlé par les soins du papa, déjà icin je ne pense même pas au vin alors là, Come from à côté…c’était du vinaigre. On s’est demandé comment le bouchon avait fait pour tenir et surtout une forte inquiétude nous à envahit, pensant à la santé du papa et de la bonne famille, peut être empoisonnée depuis des années par politesse. La bouteille est évidement parti dans les méandres de notre évier.

On va dire que l’installation de la soufflerie a pris du temps en effet et qu’au final, il nous a filé 400 tanning gratos. Il insistait surtout auprés de mon mari, alors que lui, trés masculin a déjà du mal à mettre une crème quand il y a un truc qui ne va pas. Et puis, s’il y a cancer ça se passe au niveau de nos poumons et non sur notre peau, merci, on assume. C’est long là, je raccourci.
Le Tanning ouvre. C’est pire qu’un Club. On se tape de la musique pourrave de 8H du mat’ à 2H du mat’. On les harcele milles fois pendant la journée et le soir, la musique est partout, en fond, comme ça et vachement forte. Alors, tu vas peut être aussi penser au disjoncteur!? nous aussi on y a pensé mais vois-tu, le disjoncteur est bien planqué et c’est impossible d’y touché.
Bon voilà, rien de bien méchant mais juste pour dire que je suis vivante et que je vais bien et que je vais reprendre mon rythme post.
Bon, sinon, petit bilan, je suis assez surprise par mon expérience de blog car je trouve que je n’ai eu que des gens sympa des habitués du comptoir et que, et bien ma foi c’est chouette de savoir qu’il y a des gens chouette sans même que l’on se voit. J’avoue qu’il y a des bloggeuses que j’aimerai bien connaître et sans même parler de blog, les messages continus de certaines (ben oui, on est que des gonzesses ici à laisser des messages) me donnent autant d’envie. Bon, j’arrête ma fleur-bleue Time.

PS : sinon, j’ai voté « Love on the Beat » sur le Gainsbouroscope  » de Violette.

PS2 : WordPress : c’est de la merd.. tout est en bloc, je ne peux rien y changer, désolé.