Enfin on respire! ceci dit il pleut comme vache qui…bon, on s’est compris, j’en rajoute pas.

Côté crème et bien, j’ai des boutons. L’effet n’était pas celui attendu, non non…c’était censé effacer mes rides, pour la peine je retourne en pleine floraison teenager. Sauf qu’avec mon teint blanc qui rend de moi une image de fille malade et crevée ça ne le fait pas du tout. Surtout lorsque je travaille avec des personnes qui rayonnent d’un bronzage de plage, autant le dire, ils ne se rendent même pas compte qu’il y a des gens qui travaillent  entre quatres murs et bien j’ai l’air out. Non pas que je souhaite être « in » mais leur frimousse toute relaxée me donnent envie. Même si on ne se comprend pas entre nos quatres murs.

Par contre, j’ai le plaisir de vous annoncer que JAMAIS JE NE RE-COMMANDERAIS CHEZ URBAN OUT…. parce que leur spartiates sont raiment de la merde. Et que l’on ne m’aura pas deux fois. Autant être franche tant le dégoût de mon achat me faire pâlir.

Au bout de deux semaines mes chaussues ne ressemblent plus à rien, la semelle n’est pas protégée et par UNIQUEMENT l’humidité et non la pluie, je tiens à le souligner, mes spartiates sont comme du carton. Quand je dis carton c’est bien le cas car c’est j’ai eu droit aujourd’hui d’apprécier mes flats en papier mouillé qui se déchirent etc…

Attends un peu dans deux semaines, je vais me commander de la pompe avec des clous si solide que j’en aurai mal au pieds!