Juste pour dire que je suis vraiment désolé de ne pas poster de photos, je m’en veux alors que j’adore regarder les photos sur les blogs et c’est bien cette raison qui m’a portée à en monter un. Mon appareil est trop nul, trop lent et mal fichu. Un peu comme les fringues dont on se lasse, sauf que là, c’est vraiment un cas de décrépitude avancée. Foutu camera. Comme NY absorbe trés rapidement mon porte monaie, je mets du temps avant d’avoir un peu de $$$ pour m’en offrir un autre.

Alors, tout ça pour dire qu’en cette fin juillet on a chaud ici. La semaine dernière fût plus fraiche, avec de la pluie et tout, l’ombre en début d’aprés midi où on se croirait à 18H45 en deux clacs de doigts. Et puis, c’est bien de respirer un peu, la grosse ville pendant l’été ce n’est pas terrible. J’avoue encore et encore rêver de partir en contrées dépayisantes, genre grande nature, sable ou terre, verdure, espaces, feu de bois, apéro avec rien à faire le lendemain (parce que ça me tue un peu de boire un coup et je meurs en silence reposée que lorsque je sais que le lendemain ne sera pas prompt à un réveil tôt plein de travail), de la robe cotton, des fleurs des champs (des vraies), du lit loin de tout. Surtout de NY. Surtout de chez moi.

Et tu me diras peut être, mais non! va dans le parc, va te faire une bonne grillade, met ta robe cotton et hop!

ouais…bof en fait.

Et puis je n’ai pas la robe en cotton qu’il me faudrait. Alors tu vois un peu…mais je peux y aller en blue-jean lacé Alaïa avec Miu Miu aux pieds et Chloé aux nez. Non pas les Chloé, pas encore du moins. Bon ça va hein.

Blabla du jour…toujours.

Allez bisous!