J’ai déjà envie de rien faire. La boulle au ventre du dimanche soir on la connaît, l’habitude de l’enfance avec école le lendemain, examens etc…et bien je préfère le vendredi soir car c’est là que je zappe tout. Enfin j’essaye autant que je le peux.

Là, pendant la dernière quinzaine d’août c’est le cauchemar. Tout le monde rentre de vacances et les effluves de septembre se font sentir. Bon ceci étant, je pars tout de même quelques jours mettre mes pieds dans le sable mais la « rentrée » me fait flipper. C’est comme si on était obligé de tourner une page, de rentrer dans la grisaille et entamer la longue procédure des cons. Bref, vivement vendredi prochain!