https://i1.wp.com/77.87.105.98/0/43/61/33/go-ter/img-9447.jpg

Bien sûr c’est quand l’envie me prend que je ne trouve pas. En plein milieu de l’aprés midi j’ai eu le fort désir de croquer dans des lunettes à la confiture. Rouge de préférence. Evidement ici, le choix n’est ouvert qu’aux autres brownies, cupcakes et muffins et en rien ma lunette aurait été facile à trouvée.

Je peux vous dire qu’en cet instant j’ai prié trés fort pour qu’une boulangerie-patisserie française apparaisse devant moi, mais non et puis quand même, finalement, j’ai trouvé un équivalent des plus cheap, je le dis mais vous en verrez rien du tout, j’ai tout mangé toute seule dans la rue.  Attendez ne partez pas que je vous explique un peu le biscuit. En fait pour moi, il y a le mythe de la lunette à la confiture. Comme sur la photo en haut. C’est toujours la même forme et c’est recouvert de sucre galce. Surtout, la confiture est rouge. voilà mon mythe, toute mon enfance…avec les palmiers mais là, je ne chercherai même pas.

Ceux que j’ai trouvé était dans une sorte de café-chaine avec l’apparence – de loin- de préparer des desserts européens, entre autres cupcakes et muffins. Sauf que lorsque je me suis approché du milles feuilles et de l’éclair au chocolat, je me suis dit que non, chose impossible, c’est si compact que ça deviendrait dangereux à avaler. J’ai donc zappés les patîsseries – fines.

Mes mini lunettes sont apparues, oui oui, en miniature, en plus gros quand même et saupoudrées de sucre glace. Enfin, on dira qu’il y eu un dérapage de sucre. J’en ai pris quatres et ai payé : $2.70.

Et bien elles étaient bonnes, avec un manque de finesse mais là, je ne demanderai pas la lune, vu que j’ai déjà eu la chance de tomber sur ces mini lunettes à défaut d’avoir celles de mon  enfance.