You are currently browsing the tag archive for the ‘addiction’ tag.

Bon, vous avez dû voir le shooting photo « Sacrément Inspirée » réalisé par Carine Roitfeld et photographié par Terry Richardson pour le Vogue France de septembre. Moi pas, je le découvre maintenant. La première chose à laquelle j’ai pensé, c’est aux films de Kenneth Anger dont un en particulier, Lucifer Rising (1973). Pour vous mettre dans le bain, Kenneth Anger travaillait souvent avec Bobby Beausoleil qui lui faisait ses bandes sons et faisait notamment partit de la Manson Family. Pas Kenneth mais Bobby. Par contre, Kenneth était fasciné par Aleister Crowley au point de devenir un adhérent de Thelema, notamment il fût un grand ami de Anton Szandor LaVey (qui créa The Church of Satan dans les années 1960) au point de vivre au sein de sa famille dans les années 80. Il a aussi été initié à l’Ordo Templi Orientis. Les films de Kenneth sont des bijoux du cinéma expérimentale tout en sachant que la plupart d’entre-eux sont démodés, trop impliqués dans la culture de l’époque. Lucifer Rising reste mon favori bien que je n’ai pas encore vu la totalité de ses films.

parisvoguedeux.jpg

parisvoguetrois.jpg

parisvoguecinq.jpg

Concernant le shooting photo, j’aime moyen et beaucoup. Surtout le contraste entre le propos avec ce jeune mannequin tout droit sortie d’un Jeune et Jolie, me laisse penser à une sorte de « brebis » romantique, fraîchement initiée, avec qui on peut régner en Maître. Bien que ces clichés ressemblent un peu à un jeu de cartes à monter, elles ne sortent quand même pas d’outre-tombe. Ma préférence est pour celle qui suit, je trouve qu’elle reflète bien l’esprit de ces communautés rock n roll hippies des 60’s / 70’s, avec cette nature sèche et cet immense pentagram fait d’un bloc, rock, et puis cette nana mi-laine mi-armure (alors là, je pense à l’armure d’or du méchant blond dans Excalibur; et au film Caligula). Enfin des références ultra visuelles et modernes, malgré l’implication de la mythologie grec et égyptienne.

parisvoguesix.jpg

Bien que le choix des vêtements soit sublime (en même temps c’est Vogue), je trouve qu’il en faut peu pour que toute cette série devienne trés commune, voir plate. Je suis déçu par la gentillesse et par une limite trop voyante.

parisvoguepinkskirt.jpg

parisvogueune.jpg

Et puis, la somptueuse collection d’Alexander Mcqueen :

Bon, je ne le relis pas, je le poste quand même. Et vous, qu’est ce que ce vous en pensez?

Je suis allé fouiner dans une boutique de Soho où j’ai essayé un bonnet extra large de Sonia Rykiel et je dois dire que je suis resté perplexe. Avoir un bonnet à NY est obligatoire, surtout si vous ne voulez pas vous retrouvez les oreilles congelées. De ce fait, je dois impérativement renouveller ma petite laine de tête, elle commence à craindre. Alors le bonnet, d’une laine épaisse et d’un gabarit Bob Marley (peut être que c’est cette référence de style qui me dérange) ou disont plutôt que ça me rappelle les filets de chignon victoriens, et oui j’ai plus d’un siècle. Devant la glace c’est sympa, moui… pourquoi pas… je ne sais pas, bon, ça me prend bien les oreilles, ça fait un poil béret et tiens je me penche et là, le bonnet devient cagoule et m’avale la tête. Oui je vous avais dit qu’il était grand. C’est le hic. Je le repose mais j’hésite encore… Je fouille donc dans les rayons et je tombe sur une robe noire de Peter Jensen, toute en soie, noire. Allez me dis-je, essaye-la. Par l’hiver qui s’installe, j’aurais plus besoin d’investir dans autre chose mais bon, je vous rappelle qu’à ce moment là je m’en fout. Elle est sans manches (aï), longue jusqu’au genoux et avec trois longs volants sur le devant prenant toute la longueur, tout à fait portable pour l’été prochain. Ce qui m’a beaucoup plus (aussi), c’est que les volants sont un peu décalés sur le côté du corps, juste ce qu’il faut pour laisser passer la griffe un peu branque de Peter Jensen, que j’adore. Une fois chez moi, j’ai regardé sa collection sur son site et j’ai trouvé cette fameuse robe (que je veux absolument parmis d’autres choses biensûre) dont vous ne verrez que le bas. Elle est sur la première photo qui suit et j’y ai ajouté quelques pièces récentes qui m’ont intérréssées.

Collection Automn/Winter 2007 :

Collection Spring/Summer 2008 :

Ce que j’aime dans ses collections c’est le côté citadin du vêtement, on peut être sophistiqué et extravertie tout en déambulant dans les rues. Je trouve qu’il manie à merveille le sportswear chic avec l’underground de couture, sans y omettre le plaisir.

Ps: je crois que je vais peut être me mettre à courrir pour m’offrir cette robe!

https://i2.wp.com/estaticos02.cache.el-mundo.net/metropoli/imagenes/2005/05/31/1117556105_0.jpg

Enfant, j’ai le souvenir de ma mère devant la glace avec sa machine attrape-oeil, make-up étalé dans la salle de bain et son N°5 de chanel remplissant la pièce. J’ai récemment découvert le recourbe-cil. Ayant déjà de longs cils, je ne suis pas trés chaude aux maquillage qui allongent et font des yeux de poupée d’autant plus qu’étant brune, j’ai une pilositée noire avec des sourcils épais. ça n’aide pas vous me direz mais c’est la mode cette hiver, alors on va pas commencer hein! bon. Qui dit sourcils épais, dit poils. Noir en plus ça se voit grave. Avant de toucher à un recourbe-cil, j’ai eu lors de mon adolescence le complexe de la poilue. J’étais complexé par mes énormes sourcils et ma moustache mon duvet alors qu’on me disait de ne pas y toucher sinon ça serait pire. Un jour, j’ai quand même décidé de chiper la pince à épiler et la glace ronde pour me réfugier dans ma chambre un aprés-midi. C’est sexy les aprés-midi de jeune fille. J’avais la trouille. Comme mon courage était limité mais ma décision prise, j’ai bu une bière pour me détendre (pas saoûlé, je te laisses réfléchir à ma place) m’engager dans mon periple d’épilation faciale. Une fois enlevé la moitié de ma peau, déjà, j’ai changé de tête. Oui j’étais rouge mais c’est pas ça. Je repense à une copine qui m’a dit quelques années plus tard : « un poil ça change la vie ». T’as raison. Bon, j’ai fini le reste et j’en ai profité pour enlevé mes quelques poils entre les sourcils, voir plus, quand on commence à nettoyer on voit tout d’un coup que tout est dégueulasse.

 

On m’a dit, ça ne va pas repousser. Faux, pas dans la maison de mes poils. Ici ça consome. C’est pour ça que depuis, j’ai passé autant temps devant un mirroir avec une pince. C’est chiant, long et sans fin. A la longue, on pense que ça revient moins mais faut pas se leurer, on n’est pas des gourdes, un poil c’est comme les cafards, ça resiste et revient tout le temps. Passons, depuis mon corps à changer (mon faciès s’est réduit) j’ai dominé la friche de mon visage et apprécie maintenant mon côté glam’. Oui c’est glamour. J’ai découvert que mes sourcils sont bien déssinés, finalement c’est pas si mal et je n’entretiens même plus, je laisse vivre. Pense à Frida Kahlo et à elle.

Si t’es poilue, tu sais que tu as plus chaud que ceux qui n’en n’ont pas et que le poil rappelle les animaux. Pense donc à Masoch qui rêvait d’une nana toute simple, qu’il n’a jamais touché d’ailleurs, dans une fourrure. C’est l’idée du poil doux qui marche (il aurait dû s’offrir un vison) pas l’ex-coup de rasoir de la semaine dernière sur ton mollet. Je te souhaites plutôt un charmant jeune homme qui rêve de toi qu’un coincé moche.

 

Mais alors, qu’est ce qu’on fait quand on est chargée par la nature? : déjà on court parceque ça aide. L’ arrivage du nude, veux dire, on évite les yeux smoky ( surtout si on ne sait pas faire) mais anti-cerne (deux teintes pour que l’on croit que cela ne se voit pas) partout où il faut, pense au temps qui passe ça calme un peu au passage il faut cacher ces traits gris et petites ridules ouais, met la dose. Tu veux savoir? j’ai un ricil light noir de chez Shu Uemura, un blush vieux rose l’Oréal, le tout vite fait et je te rappelles qu’aprés j’ai 19 ans. Et j’ai zappé le sujet du post, intervient le recourbe-cil, avant le Shu Uemura, juste pour redrésser les sauvages, sans presser comme une malade, en comptant 10 secondes. ça fait peur mais ça marche bien et ça ne coûte rien. C’est un objet fétichiste que tous pervers devraient collectionner, dont toi, pour ton carisme ou pour rien.

Peut être parceque tu es imberbe ou que tu as déjà entérré tout tes poils, ce post doit te sembler inconnu. Tu as de la chance.

 

êtes-vous une addict du recourbe-vie?

 

Ps: oui, le vison est trés doux et se porte avec un jean T-shirt, sinon tu prends 100 ans. Je n’ai jamais rien vue d’aussi absorbant à l’oeil. Et si t’en as un, choisi bien ton quartier, tout le monde te verras!

Contactez-moi

p1010005.jpg lamomedenyc@gmail.com
mai 2017
L M M J V S D
« Fév    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031