You are currently browsing the tag archive for the ‘mode’ tag.

Est ce que c’est une histoire de jeans, de shoes ou un nouveau concept de street-rencontres?

 

Non, Baggu c’est un concept écolo’ de shopping bag. Check Baggu. Quand on sait que d’avoir un panier en osier « à la Française » est synonyme de snobisme, il n’est tout de même pas courant de voir des gens dans la rue avec des shopping bags autre que des sacs en plastiques ou charriots d’handicapés*.

bigpicture

bigpicture

bigpicture

J’ai bien aimé la présentation stylistique de leur concept « trés casual » sans nous rappeler des pubs mode de grandes enseignes. Bon, sur la première photo, je ne doute pas trop en pensant qu’elle est prise au Japon plus qu’aux USA.

Je vous laisse jeter un coup d’oeil sur leur « about ».

* : oui c’est énorme et ça se pousse par devant. Il y en a partout, c’est difficile en plus d’en manipuler un avec ces dalles en béton qui se déchaussent et tu risques de fortement te demander pourquoi tu en es arrivé là.

https://i2.wp.com/premiercarts.com/images/New/NTC_001.JPG

 

 

Publicités

p1010003.jpg

…parce que je vous avais dit qu’il y a des soldes juste aprés Thangsgiving et que d’ailleurs, je n’y allais pas pour moi. Mais bon, l’hiver se fait sentir et la neige aussi. Je me dis que mes boots en cuir dans la neige cette année, cela ne se fera pas sans une paire de copines spéciale-neige. C’est vrai que c’est moche. Les boots d’hiver ne sont pas un super achat dans le sens où si on cherche de la finesse, c’est cramé. Par contre, je dis ça mais il ne faut pas trop me croire, en fait, il y a des modèles que j’aime bien, surtout avec de la fourrure. En allant donc faire un tour à Loehmann’s, et aprés avoir fait le tour du misérable rayon hommes au sous-sol, je m’enfuis doucement dans le bordel coin chaussures, voir boots du Santa Claus.

Je tombe sur une paire de boots style Ewoks, daim+lapin. Le prix ? $40. Pas la ruine. Et bien je vais m’épanouir un peu, parce que ces boots dont je reconnais le manque de goût, et bien, elles me plaisent. J’ai presque envie qu’il neige demain. Je l’ai ai porté avant hier et je te confirme que le lapin ça tient chaud, qu’en plus c’est doux et que le poil clair et mieux que le noir. Je les ai vu en noires et elles font supra-basiques, même que l’on croirait que la fourrure est fausse. Mais je me demande si je dois virer les lanières? au moins celle du haut…mais je ne sais pas.

Toi qui sait, qu’est ce que tu en penses? avec ou sans?

 

p1010002.jpg

Alors que tout le monde s’arrache les foulards Topshop ou Zara, j’ai opté pour un foulard Indien rose et or ultra flashy. Déjà parce que j’adore les couleurs qui pètent et que l’hiver est si fade, je trouve que c’est aussi à ce moment là que l’on devrait porter des couleurs dites : été. D’autant plus que de lâcher $75 ou $80 pour un foulard chez Zara, non merci!

Bon d’accord, il n’est pas en laine mais en coton mais je souligne que le mien, il fait bling-bling quand je marche. Ils ont pensé à mettre des petites boulles dorées sur chaque angles. Et en plus, il super grand. Et puis, si j’ai froid je porte une fourrure ou une longue étole en soie violette électrique qui traîne jusque par terre. Ouais, comme une princesse, il ne me manque plus qu’une couronne et je fête Noël.

Et vous, c’est quoi votre tour de cou de cet hiver?

Une minerve?

barneysgreen7.jpg

Barneys se met au vert, pour voir le Barneys babble live avec Simon Doonan (Barney’s Creative Director) et Julie Gilhart (Barney’s Fashion Director) le tout sur fond « de télé-achat », c’est ici. Le catalogue est . Oui, Julie trouve que le Prince Charles est super sexy…et les paillettes sur le top sont réellement faites par des lezbiennes aveugles. Ils ont l’air de ne rien prendre au sérieux, alors que quand même, si la mode se met un peu à faire du bio, ça peut en faire sourrire certain mais c’est tout de même une bonne perspective. Bon ok, c’est du gros marketing et j’attends encore que le look bio soit un peu plus attrayant, parceque l’écolostyle m’ennuie un chouya!

barneysgreen4.jpg

barneysgreen3.jpg

Phillip Lim, Go Green Organic Dress $595 :

 

 

Ouais, les prix sont loin d’être cheap et la robe Philip Lim pourrait être mieux…

Et toi, t’en penses quoi de la fashion bio?

Penses-tu faire mieux avec une botte de fouin et trois graviés? tu peux déjà fabriquer une broche et la vendre $200, t’inquiètes du prix, c’est normale.

et si tu culpabilises, achète un sapin et ouvre un bar à coktail chez toi.

J’avais parlé d’un jeans Seven taille haute. Je l’ai sur moi. Le truc, c’est que je me rends compte qu’il est un poil grand malgré qu’il soit censé faire ma taille… Je me demande si je dois le mettre dans une machine à chaleure Supra-Hot pour que la fibre se resserre, mais je me dis que cela risque plus de faire partir la teinte que de la rétrécire. Que dois-je faire? sachant que je ne peux pas l’échanger et que ma taille c’est la mini qui existe. J’ai pensé à une couturière mais sur NY, je n’en connais pas une bonne et pour un jeans, elle a intérêt d’être trés douée pour ne pas me bousillier la coupe! ect…et je l’aime bien mon jeans, je le porte quand même, mais bon.

J’ai besoin de vos tips (conseils)!! et est ce que cela vous est déjà arrivé? dites moi tout!

…et un léger cramage de CB. Déjà, comme tu le sais, en ce moment mon planning se résume en un stress total, je ne dors pas beaucoup et je fume l’équivalent d’un champs d’OGM. Au final, il fallait que je cale, dont ce matin. Je décide une fois levé et aprés une crise d’hystérie qu’aujourd’hui il faut que j’aille faire un peu de shopping…alors qu’il y a une tempête de pluie. J’enfile mon imper’ vinyle merdique qui fait classe, je me tartine d’anti-cernes et me casse de chez moi avec un bout de melon dans le ventre. Aujourd’hui c’est hard-core, je suis d’une humeur à casser la gueule à tout le monde. Y a des jours comme ça que tu dois connaître. C’est au point où, je ne peux même pas formuler une pensée agréable mais seulement des trucs où je suis entrain d’engueuler n’importe qui. Superstition d’une seconde : je me dis que ça va forcement m’attirer des cons ou des situations néfastes à mon équilibre qui d’ailleurs, en fait, n’existe pas. Je vais voir ce jean Seven dont j’avais parlé, taille haute et boot cuts. J’arrive dans la boutique, je choppe le jeans, une vendeuse me saute dessus et me dit d’aller voir aussi les soldes là-bas, ils ont ma taille. Tiens j’en choppe deux mais je m’en fout, today c’est shopping. Alors, le truc qui commence mal, hormis mon état d’implosion dont je ne peux te faire part des méandres, j’ai pensé à mettre un slim avec des bottes où s’y cache deux chaussettes super galère à enlever. La cabine est petite et vas-y que je me cogne et trébuche pour enlever MON BAS, la vendeuse-censue raboulle, « Are you OK? »…ouais. Tu parles. D’abord le slim en solde, les jambes ok mais au fesses c’est naze. C’est ce qui fait qu’un jean est mal coupé, c’est aux fesses qu’il faut regarder. Truc de filles et truc de mec. Pour l’enlever, ma culotte part avec, je fini par devenir violente. Je ne parlerais pas du deuxième c’est pareil. Et puis mon jean, le Seven, il est cool ( oauis il est ample). Je sors de la cabine pieds nus vers les chaussures à talons pour en chopper une, manière de voir comment ça fait avec un taille haute, c’est sympa, mais la pompe non merci (c’est une Belle de S. Morisson). La vendeuse capte, biensûr elle m’épie, elle est vendeuse aux USA. Elle se ramène avec deux boîtes à chaussures, comme ça, je n’ai rien demandé. Je veux juste qu’elle me mette des épingles pour l’ourlet. Elle prends des épingles et me demande si je compte porter des Flats, je dis oui et je vais chercher mes bottes et là, elle se casse avec un lâché de « attends moi je sais, je m’occupe de toi, tu vas voir tu vas adorer.. » et me fout une boîte énorme avec des bottes pourraves qu’elle me sort comme au juste prix. Je crois qu’elle a décidée de me vendre des pompes. Oui c’est le cas. Je relève ma robe noire au moment ou elle se met à se tortiller en déboutonant son pantalon (en plus elle est branque) en me crachant, « excusez-moi je me sens serré dans jeans ». Dans ma tête il ne se passe rien, je te rappelle que je suis aussi anesthésié par la fatigue. Elle fini par m’épingler mon jean, avec mes bottes c’est moche, j’ai intérêt de porter des flats, choses impossible vu le froid et la pluie qu’on va se taper dans quelque jours.

Bref, je paye, laisse le jeans pour la retouche et demande un paquet cadeaux (et oui je vieilli officiellement mardi) prends le ticket pour un nouveau passage samedi.

Dans le métro, je me dis que j’ai acheté l’idée d’avoir acheté puisque je m’étonne de ne pas avoir un sac en plastique avec moi. Je sors à Prince St, direction deux métres dans Dean and Deluca faire une dépense de thé, j’ai faim, j’avale des lentilles chéros, debout face au vide de la rue. Direction Nolita-Soho, je voulais essayer les Chie Mihara talons bleu (que je veux en marron) y a plus. Quand on trouve un truc : il faut le prendre de suite. D’ailleurs, la robe Peter Jensen n’existe plus, la salope qui l’a prise je lui souhaite d’avoir une angine et une infection vaginale. Je tombe sur un pic à cheveux vintage, rien de terrible mais sympa pour mes cheveux en bataille, le prix? $95. Pour un bout de feraille et une boule orange en plastic, il ne faut pas me prendre pour une débille non plus. Par contre, j’ai trouvé un foulard en soie, trés long, gris et violet qui pète. J’en cherchais un comme ça, pas le coup de coeur mais ma raison ma poussée à mes sentiments, tu trouves, tu veux, tu prends (je confirme qu’aprés une heure, il est vachement bien). Et puis, en me balladant je tombe sur Max azria, j’aime ce qu’il font. J’y ai vue des trucs vraiment bien, comme un parka noir avec une coupe d’enfer, bien imperméabilisé, une espèce de cape plissé sur l’arrière…bref, trés trés intérréssant. Le prix, je n’ai pas regardé. Et puis, si vous avez l’occasion d’aller voir chez Tibi, ils font des soldes, j’ai vu un manteau (tout au fond) noir et blanc, épais et trés bien coupé.

Bilan : je suis rentré avec l’idée d’un jeans, un foulard, une boîte à bijoux kitch mais canon, trois assiettes desserts topissimes et deux petits verres de chez Antropologie. La déco chez eux est vraiment sympa, mais les prix sont un peu excessifs. Lorsque je repense aux chaînes Françaises de déco, on y fait de meilleure affaires.

Et puis n’ayant rien bu de la journée, mon chérie me tend un verre de vin et là, je suis entrain de vous écrire.

PS: vous aurez des photos de tout ça trés bientôt.

PS: si tu es fatigué, ne porte pas un slim et je te confirme que faire du shopping: c’est bien. Même si tu n’achètes rien, voir ce qu’il se passe dans une boutique, ça détend. Oui, justement ce n’est pas compliqué.

PS : comme c’est long, j’en rajoute : merci les filles pour vos comment et surtout à ce jeune homme qui m’a surprise. Je vais aller fouiner chez les mecs, je t’en toucherai deux mots!

PS de la finale: si vous travaillez dans un magazine, dites le moi, on va discuter…

…c’est tellement loose que je dors avec. J’ai un T-shirt American vintage col V hypra cool, mais au bout d’une semaine il a fini par faire une triple taille. Je ne m’en sépare pas, à la longue, même pour dormir. Le petit problème avec la fringue neuve-effet- je-l’ai-lavée toute une vie avant que tu ne l’achètes à prix d’or, c’est que ça s’use plus vite que le reste. Là, on se rend compte que l’on veut entretenir un truc que l’on ne peux pas, le col V est déjà ample et au bout de deux jours on voit toute ta poitrine. On sait aussi, que le T-shirt genre maillot de corps clean, ne se porte plus. Ce que l’on veut, c’est la fibre coton un peu légère transparente, volage et de surcroît, cool. Oui, avoir un T shirt neuf qui fait un peu la gueule ça nous rend heureuse, surtout avec un jean d’enfer. Tien, le JEANS! par contre, le jeans troué ça craint. Faut pas déconner non plus, on est pas des mitteuses, le jeans doit avoir une tenue et doit surtout être bien taillé (l’indispensable pantalon!). Ce qui me pose problème c’est de voir les prix exorbitants des jeans. Quand même, quelque part, je trouve que c’est honteux. Et si en plus, il affiche une durée de vie de trois mois, même si je peux me l’offrir, ça me dérange.

D’autant plus que la loose-attitude n’est pas que dans les fringues, c’est dans les gestes. Oui, tu peux être paumé et être classe mais ce n’est pas de ça dont je te parles, c’est comme le T-shirt, n’oublie pas qu’il fait quand même neuf, pas je n’ai rien renouvellé depuis huit ans et demi parce que je suis dans la merde, pour le coup on t’offrira un stylo et on te lancera un regard de petite bête sans rien. Non, regarde Lou, bon si tu vois mal la vidéo, c’est pas grave, c’est l’effet jeans. Dis-toi que tu es dans la maille du loose. Sinon, va . Je t’avoue que cela peut te sembler un peu naze mais je n’ai rien d’autre sous la main, alors ne te plainds pas.

Bon, maintenant t’as tout compris, tu en sais plus grâce à moi même si tout le monde s’en fout. Je te l’accorde. Tu sais que pour être loose, faut être propre et marché bourré et savoir se fringuer chic en ayant l’air d’en avoir rien à foutre.

 

N’oublie pas aussi que le pull troué c’est EXIT et bouloché c’est pire, ça se brosse un pull, comme t’es cheveux. D’ailleurs tes cheveux se lavent aussi, non non, ne pense pas que les filles que tu vois avec les cheveux poisseux le sont effectivement, elles se mettent du Frederic Fekkai ou j’en passe.

 

PS: je n’étais pas parti mais j’ai une tonne de boulot, j’ai des cernes à tomber ça me fait des doubles-yeux, en plus je suis OUT totale de la loose-girl, on me jetterai un Dime pour me dire bonjour.

 

PS2: je vais bientôt faire du shopping, je vais donc vous en parlez. Ceci était pour vous prévenir.

 

PS3: hey les filles! ça serait sympa de me mettre dans vos blogroll’s, juste comme ça, pour être des côpines de blog.

 

 

 

 

 

 

Alors, on est samedi, le soleil est doux, j’ai fais une quiche fameuse que je pourrais vendre $55 et un clafoutis aux fruits qui me fera ouvrir un resto, mon petit expresso dans une main, voici mes histoires de boutiques géantes qu’il faut connaître.

Century 21, alors c’est grand. Je ne dis pas que vous y trouverez des perles rares mais on en repart toujours avec des trucs. C’est pas cher, il y a toutes les marques (enfin beaucoup d’entres elles) mais faut fouiller…et la qualité des fois me laisse perplexe. J’y ai trouvé des shoes Theory trés classiques qui me font mal aux pieds, un blazer Lagerfeld trés classique où je me pose des questions sur la coupe, je trouve qu’il y a trop de place pour la poitrine vu le gabarit de la veste. Moi qui adore les blazers, je suis sceptique. Mais bon, allez-y comme ça, DANS LA SEMAINE SI POSSIBLE, le week-end c’est la folie. si vous cherchez du Isabel Marant ou VBruno, n’y pensez pas, je n’en ai jamais vu. Par contre, vous y verrez des fringues ecrasées par terre, en boule, déchirées ect…c’est pas la zone mais ça fait dégriffe.

Loehmans, c’est plus petit. D’accord, il y a plein de truc mais faut fouiller aussi. Je trouve qu’il y a plus de choix chez Loehmans, en tout cas, c’est l’impression que j’ai eu. J’y ai trouvé une ceinture leopard en poil, un soutif à ma taille (à force vous allez pensez que je suis microscopique), un cashemire cardigan qui pluche au bout de deux jours ect…pour pas cher.

A savoir qu’on est aux USA et même à NY les goûts sont bien différents qu’en France…je me comprends, les émigrés doivent le savoir aussi, on est pas dans le pays de la culture et du goût. Oui je sais c’est un peu rude mais j’ai raison. Et puis, c’est l’histoire d’aller frémire sa CB en faisant des affaires parce que toi, avec tes Euro tu es gagnante. Parce que si tu veux des bottes c’est easy, ici en moyenne ça coûte $700 la paire et c’est le minimum. Oui, autant s’offrir des Chloé, je te suis dans tes idées authentiques. Je te vois déjà sortir du magazin avec un gros sac moche de chez eux, le sourrire aux lèvres et le compte en banque inerte.

Et quand tu auras testé, viens me le raconter!

Bon, vous avez dû voir le shooting photo « Sacrément Inspirée » réalisé par Carine Roitfeld et photographié par Terry Richardson pour le Vogue France de septembre. Moi pas, je le découvre maintenant. La première chose à laquelle j’ai pensé, c’est aux films de Kenneth Anger dont un en particulier, Lucifer Rising (1973). Pour vous mettre dans le bain, Kenneth Anger travaillait souvent avec Bobby Beausoleil qui lui faisait ses bandes sons et faisait notamment partit de la Manson Family. Pas Kenneth mais Bobby. Par contre, Kenneth était fasciné par Aleister Crowley au point de devenir un adhérent de Thelema, notamment il fût un grand ami de Anton Szandor LaVey (qui créa The Church of Satan dans les années 1960) au point de vivre au sein de sa famille dans les années 80. Il a aussi été initié à l’Ordo Templi Orientis. Les films de Kenneth sont des bijoux du cinéma expérimentale tout en sachant que la plupart d’entre-eux sont démodés, trop impliqués dans la culture de l’époque. Lucifer Rising reste mon favori bien que je n’ai pas encore vu la totalité de ses films.

parisvoguedeux.jpg

parisvoguetrois.jpg

parisvoguecinq.jpg

Concernant le shooting photo, j’aime moyen et beaucoup. Surtout le contraste entre le propos avec ce jeune mannequin tout droit sortie d’un Jeune et Jolie, me laisse penser à une sorte de « brebis » romantique, fraîchement initiée, avec qui on peut régner en Maître. Bien que ces clichés ressemblent un peu à un jeu de cartes à monter, elles ne sortent quand même pas d’outre-tombe. Ma préférence est pour celle qui suit, je trouve qu’elle reflète bien l’esprit de ces communautés rock n roll hippies des 60’s / 70’s, avec cette nature sèche et cet immense pentagram fait d’un bloc, rock, et puis cette nana mi-laine mi-armure (alors là, je pense à l’armure d’or du méchant blond dans Excalibur; et au film Caligula). Enfin des références ultra visuelles et modernes, malgré l’implication de la mythologie grec et égyptienne.

parisvoguesix.jpg

Bien que le choix des vêtements soit sublime (en même temps c’est Vogue), je trouve qu’il en faut peu pour que toute cette série devienne trés commune, voir plate. Je suis déçu par la gentillesse et par une limite trop voyante.

parisvoguepinkskirt.jpg

parisvogueune.jpg

Et puis, la somptueuse collection d’Alexander Mcqueen :

Bon, je ne le relis pas, je le poste quand même. Et vous, qu’est ce que ce vous en pensez?

Je suis allé fouiner dans une boutique de Soho où j’ai essayé un bonnet extra large de Sonia Rykiel et je dois dire que je suis resté perplexe. Avoir un bonnet à NY est obligatoire, surtout si vous ne voulez pas vous retrouvez les oreilles congelées. De ce fait, je dois impérativement renouveller ma petite laine de tête, elle commence à craindre. Alors le bonnet, d’une laine épaisse et d’un gabarit Bob Marley (peut être que c’est cette référence de style qui me dérange) ou disont plutôt que ça me rappelle les filets de chignon victoriens, et oui j’ai plus d’un siècle. Devant la glace c’est sympa, moui… pourquoi pas… je ne sais pas, bon, ça me prend bien les oreilles, ça fait un poil béret et tiens je me penche et là, le bonnet devient cagoule et m’avale la tête. Oui je vous avais dit qu’il était grand. C’est le hic. Je le repose mais j’hésite encore… Je fouille donc dans les rayons et je tombe sur une robe noire de Peter Jensen, toute en soie, noire. Allez me dis-je, essaye-la. Par l’hiver qui s’installe, j’aurais plus besoin d’investir dans autre chose mais bon, je vous rappelle qu’à ce moment là je m’en fout. Elle est sans manches (aï), longue jusqu’au genoux et avec trois longs volants sur le devant prenant toute la longueur, tout à fait portable pour l’été prochain. Ce qui m’a beaucoup plus (aussi), c’est que les volants sont un peu décalés sur le côté du corps, juste ce qu’il faut pour laisser passer la griffe un peu branque de Peter Jensen, que j’adore. Une fois chez moi, j’ai regardé sa collection sur son site et j’ai trouvé cette fameuse robe (que je veux absolument parmis d’autres choses biensûre) dont vous ne verrez que le bas. Elle est sur la première photo qui suit et j’y ai ajouté quelques pièces récentes qui m’ont intérréssées.

Collection Automn/Winter 2007 :

Collection Spring/Summer 2008 :

Ce que j’aime dans ses collections c’est le côté citadin du vêtement, on peut être sophistiqué et extravertie tout en déambulant dans les rues. Je trouve qu’il manie à merveille le sportswear chic avec l’underground de couture, sans y omettre le plaisir.

Ps: je crois que je vais peut être me mettre à courrir pour m’offrir cette robe!

Contactez-moi

p1010005.jpg lamomedenyc@gmail.com
novembre 2017
L M M J V S D
« Fév    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930