You are currently browsing the tag archive for the ‘style’ tag.

…c’est tellement loose que je dors avec. J’ai un T-shirt American vintage col V hypra cool, mais au bout d’une semaine il a fini par faire une triple taille. Je ne m’en sépare pas, à la longue, même pour dormir. Le petit problème avec la fringue neuve-effet- je-l’ai-lavée toute une vie avant que tu ne l’achètes à prix d’or, c’est que ça s’use plus vite que le reste. Là, on se rend compte que l’on veut entretenir un truc que l’on ne peux pas, le col V est déjà ample et au bout de deux jours on voit toute ta poitrine. On sait aussi, que le T-shirt genre maillot de corps clean, ne se porte plus. Ce que l’on veut, c’est la fibre coton un peu légère transparente, volage et de surcroît, cool. Oui, avoir un T shirt neuf qui fait un peu la gueule ça nous rend heureuse, surtout avec un jean d’enfer. Tien, le JEANS! par contre, le jeans troué ça craint. Faut pas déconner non plus, on est pas des mitteuses, le jeans doit avoir une tenue et doit surtout être bien taillé (l’indispensable pantalon!). Ce qui me pose problème c’est de voir les prix exorbitants des jeans. Quand même, quelque part, je trouve que c’est honteux. Et si en plus, il affiche une durée de vie de trois mois, même si je peux me l’offrir, ça me dérange.

D’autant plus que la loose-attitude n’est pas que dans les fringues, c’est dans les gestes. Oui, tu peux être paumé et être classe mais ce n’est pas de ça dont je te parles, c’est comme le T-shirt, n’oublie pas qu’il fait quand même neuf, pas je n’ai rien renouvellé depuis huit ans et demi parce que je suis dans la merde, pour le coup on t’offrira un stylo et on te lancera un regard de petite bête sans rien. Non, regarde Lou, bon si tu vois mal la vidéo, c’est pas grave, c’est l’effet jeans. Dis-toi que tu es dans la maille du loose. Sinon, va . Je t’avoue que cela peut te sembler un peu naze mais je n’ai rien d’autre sous la main, alors ne te plainds pas.

Bon, maintenant t’as tout compris, tu en sais plus grâce à moi même si tout le monde s’en fout. Je te l’accorde. Tu sais que pour être loose, faut être propre et marché bourré et savoir se fringuer chic en ayant l’air d’en avoir rien à foutre.

 

N’oublie pas aussi que le pull troué c’est EXIT et bouloché c’est pire, ça se brosse un pull, comme t’es cheveux. D’ailleurs tes cheveux se lavent aussi, non non, ne pense pas que les filles que tu vois avec les cheveux poisseux le sont effectivement, elles se mettent du Frederic Fekkai ou j’en passe.

 

PS: je n’étais pas parti mais j’ai une tonne de boulot, j’ai des cernes à tomber ça me fait des doubles-yeux, en plus je suis OUT totale de la loose-girl, on me jetterai un Dime pour me dire bonjour.

 

PS2: je vais bientôt faire du shopping, je vais donc vous en parlez. Ceci était pour vous prévenir.

 

PS3: hey les filles! ça serait sympa de me mettre dans vos blogroll’s, juste comme ça, pour être des côpines de blog.

 

 

 

 

 

 

Bon, vous avez dû voir le shooting photo « Sacrément Inspirée » réalisé par Carine Roitfeld et photographié par Terry Richardson pour le Vogue France de septembre. Moi pas, je le découvre maintenant. La première chose à laquelle j’ai pensé, c’est aux films de Kenneth Anger dont un en particulier, Lucifer Rising (1973). Pour vous mettre dans le bain, Kenneth Anger travaillait souvent avec Bobby Beausoleil qui lui faisait ses bandes sons et faisait notamment partit de la Manson Family. Pas Kenneth mais Bobby. Par contre, Kenneth était fasciné par Aleister Crowley au point de devenir un adhérent de Thelema, notamment il fût un grand ami de Anton Szandor LaVey (qui créa The Church of Satan dans les années 1960) au point de vivre au sein de sa famille dans les années 80. Il a aussi été initié à l’Ordo Templi Orientis. Les films de Kenneth sont des bijoux du cinéma expérimentale tout en sachant que la plupart d’entre-eux sont démodés, trop impliqués dans la culture de l’époque. Lucifer Rising reste mon favori bien que je n’ai pas encore vu la totalité de ses films.

parisvoguedeux.jpg

parisvoguetrois.jpg

parisvoguecinq.jpg

Concernant le shooting photo, j’aime moyen et beaucoup. Surtout le contraste entre le propos avec ce jeune mannequin tout droit sortie d’un Jeune et Jolie, me laisse penser à une sorte de « brebis » romantique, fraîchement initiée, avec qui on peut régner en Maître. Bien que ces clichés ressemblent un peu à un jeu de cartes à monter, elles ne sortent quand même pas d’outre-tombe. Ma préférence est pour celle qui suit, je trouve qu’elle reflète bien l’esprit de ces communautés rock n roll hippies des 60’s / 70’s, avec cette nature sèche et cet immense pentagram fait d’un bloc, rock, et puis cette nana mi-laine mi-armure (alors là, je pense à l’armure d’or du méchant blond dans Excalibur; et au film Caligula). Enfin des références ultra visuelles et modernes, malgré l’implication de la mythologie grec et égyptienne.

parisvoguesix.jpg

Bien que le choix des vêtements soit sublime (en même temps c’est Vogue), je trouve qu’il en faut peu pour que toute cette série devienne trés commune, voir plate. Je suis déçu par la gentillesse et par une limite trop voyante.

parisvoguepinkskirt.jpg

parisvogueune.jpg

Et puis, la somptueuse collection d’Alexander Mcqueen :

Bon, je ne le relis pas, je le poste quand même. Et vous, qu’est ce que ce vous en pensez?

Je suis allé fouiner dans une boutique de Soho où j’ai essayé un bonnet extra large de Sonia Rykiel et je dois dire que je suis resté perplexe. Avoir un bonnet à NY est obligatoire, surtout si vous ne voulez pas vous retrouvez les oreilles congelées. De ce fait, je dois impérativement renouveller ma petite laine de tête, elle commence à craindre. Alors le bonnet, d’une laine épaisse et d’un gabarit Bob Marley (peut être que c’est cette référence de style qui me dérange) ou disont plutôt que ça me rappelle les filets de chignon victoriens, et oui j’ai plus d’un siècle. Devant la glace c’est sympa, moui… pourquoi pas… je ne sais pas, bon, ça me prend bien les oreilles, ça fait un poil béret et tiens je me penche et là, le bonnet devient cagoule et m’avale la tête. Oui je vous avais dit qu’il était grand. C’est le hic. Je le repose mais j’hésite encore… Je fouille donc dans les rayons et je tombe sur une robe noire de Peter Jensen, toute en soie, noire. Allez me dis-je, essaye-la. Par l’hiver qui s’installe, j’aurais plus besoin d’investir dans autre chose mais bon, je vous rappelle qu’à ce moment là je m’en fout. Elle est sans manches (aï), longue jusqu’au genoux et avec trois longs volants sur le devant prenant toute la longueur, tout à fait portable pour l’été prochain. Ce qui m’a beaucoup plus (aussi), c’est que les volants sont un peu décalés sur le côté du corps, juste ce qu’il faut pour laisser passer la griffe un peu branque de Peter Jensen, que j’adore. Une fois chez moi, j’ai regardé sa collection sur son site et j’ai trouvé cette fameuse robe (que je veux absolument parmis d’autres choses biensûre) dont vous ne verrez que le bas. Elle est sur la première photo qui suit et j’y ai ajouté quelques pièces récentes qui m’ont intérréssées.

Collection Automn/Winter 2007 :

Collection Spring/Summer 2008 :

Ce que j’aime dans ses collections c’est le côté citadin du vêtement, on peut être sophistiqué et extravertie tout en déambulant dans les rues. Je trouve qu’il manie à merveille le sportswear chic avec l’underground de couture, sans y omettre le plaisir.

Ps: je crois que je vais peut être me mettre à courrir pour m’offrir cette robe!

…prends 100 ans. Il est impossible de ne pas la voir tellement la vraie, est absorbante. Hier, je parlais du poil que nous avons toutes et dont nous voulons nous débarrrassez et aujourd’hui sera le fabuleux et luxueux fétiche, le poil du luxe, la Fourrure.

https://i1.wp.com/www.hawaii.edu/lruby/art400/OBJECT.GIF

En voulant répondre à Géraldine, j’ai fini par trop écrire et me suis dit que cela en méritait un billet. Alors, on aime ou on aime pas, ou parce qu’on que… moyen, ça fait vieux, mité, frippe ou bien trop glam’, trop femme, importable. C’est vrai qu’une belle fourrure est comme une pièce de collection, elle est intime. Je trouve que d’en posséder une aujourd’hui est assez batard, on est partagé par notre conscience qui ne veut pas que les animaux soient le commerce du luxe, surtout si la pièce est splendide, elle renvoie encore à une classe sociale. D’autant plus que nous sommes loin de l’époque ou la fourrure était sans complexes mais pleine de parodie, de jeu et vu comme un essentiel aséxué à l’étiquette d’ un bijoux. Bon, c’est toujours le cas sauf qu’entre-temps on a créer de nouvelles matières pour se réchauffer. La fourrure et les bijoux, ça va avec mais les deux ensemble, adieu jeunesse! Nous serons d’accord sur le point ou ce n’est qu’une question de goût, à chacune sa féminité et ses choix de présentations. Ceci dit, avoir une fourrure chez soi aujourd’hui ne recquière pas la possession d’une grande fortune. Vous savez bien que la mode est âgée et qu’il est facile de s’en procurer quelques traces, à tous genres et qualités, dans des boutiques vintages ou magazins spécialisés. Sinon, si vous avez une tante, une grand mère ou une vielle malle quelque part dans votre famille, elle pourra peut être satisfaire vos yeux et coquetteries de jeune fille. Rien ne vous empêche de la customiser, de la teindre tout comme ce merveilleux créateur Parisien (dont je n’ai pas le nom) à qui j’ai acheté un « six queue de renard » aux pointes rosées. C’est une touche élégante qui m’a toujours séduite, et toutes ses époques qui ont fragmentées la femme en un corps fin, soyeux, arrogant n’y sont pas pour rien. Mais alors, comment portez une fourrure? sympa d’en avoir une mais le côté petite mémé non merci!

https://i0.wp.com/boingboing.net/images/yiffy-fashion-spread.jpg

On mélange. On fait comme la jeune fille ci-dessus, on coupe avec un truc cool comme un gros nounours vivant (ça c’est hip et comme t’es une fashion addicted, soit donc audacieuse) ou plutôt un jean T-shirt. Fais simple. Parcece que ta fourrure, si elle est belle (je te le souhaites) elle va tout bouffer. Porter une fourrure c’est trés difficile même si tu es charmante (bon, c’est mieux que les thons ) et si imposante, que ton corps va devoir la dresser pour que la bête ne fasse qu’un avec toi. Oui c’est une bête, c’est cette idée qui nous anime le plus, ce côté sauvage. Et puis, une fille, une femme en fourrure c’est aussi un appel sexuel, une affirmation de notre débauche de goût, exquisement outranciée. Malgré les multiples interventions d’asso’ contre l’exploitation des animaux (tueries massives ect…) la fourrure revient, à toutes les sauces et à tous les prix. Sauf qu’il y a une limite de départ, en-dessous vous avez du fake. (pas la photo).

us-vogue-editorials.jpg

Saches aussi une chose, une fourrure est chaude mais un parka doudoune aussi. On en portes plus de fourrure à NY qu’à Paris et ce n’est pas exactement pour ça que j’ai émmigré ici bien que je peux enfin, porter ma mink sublissime. (ce n’est pas moi sur la photo).

https://i1.wp.com/www.readrussia.com/fashion_1.jpg

PS: Je portes ma mink pas souvent parceque je la possède; avec un jean et Tshirt blanc, des gants de motards et des chaussures plates. Peu de bijoux ou pas du tout. Elle est taillée veste, col remontant et ceinture caché par un ingénieux système qui se serre sur l’avant, laissant le pan arrière retomber style 50′. Sinon nue, la fourrure est d’une beauté rare.

 

L'image “http://www.fashioninfilm.com/images-pages/arnhem-PollyMaggoo(sheetmet.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

Lorsqu’un film me plaît, je le regarde plusieurs fois et ensuite il faut que j’attende des lustres pour l’oublier et ré-avoir le plaisir de le regarder à nouveau. J’ai ressorti Polly de son placard et comme à chaque fois, je craque devant les plans photographiques de William Klein. Oui il est photographe et peintre à ses débuts, il a surtout su se différencier par son génie, son travail fût à chaque fois précurseur de son temps. Le film est une satire du monde de la mode et des médias de l’époque, caricaturale, ironique sans omettre un lâché d’humour grinçant, on y déambule avec une lucidité impertinente.

 

Polly (Dorothy Mac Gowan) est un jeune mannequin Américain qui travaille à Paris et se trouve être le sujet d’une émission documentaire qui porte le titre de « Qui êtes-vous? », relevant du rapport média-image sous la forme d’un grand Spritch. En parallèle se dessine une histoire d’amour ou plutôt un conte de fée, avec un prince (Sami Frey) qui se languit devant une photo magazine de Polly. Je n’en dis pas plus, à vous de le voir.

L'image “https://i2.wp.com/havan.blog.elle.fr/files/2006/06/6505Klien2.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

Il y a plusieurs anecdotes comme, lorsque Polly mange de la tête de cochon : c’est pour de vrai (attention cascade), ce dîner est aussi inspiré d’une expérience de William Klein dans sa belle famille; l’hotel où vit Polly est bien un hotel qui hébergeait des mannequins à l’époque; W Klein comptait bien faire la suite de « Qui êtes vous? » avec Jean-Paul II.

Je sais que ce n’est pas la saison mais voici ce que j’ai trouvé pour $10:

p1010155.jpg p1010158.jpg

… quand je suis tombé dessus, je me suis dit qu’il fallait les prendre et de claquer $10 comme ça c’est sympa surtout quand c’est pour des pompes que je ne porterai pas avant l’été prochain ou peut être jamais, puisque je risque de trouver une nouvelle obsession mieux quand les collections printemps/été arriveront dans nos vitrines. Bon, aujourd’hui il pleut, il fait gris et je ne me rends pas compte que demain c’est samedi, sur ce, je vous laisse pour le week-end les poulettes.

 

PS: Soit il faut que je passe plus de temps sur mes billets ou que je me couche.

Si vous cherchez la robe, elle n’est plus disponible sur ebay mais vous pouvez avoir la version Topshop. If you want it a lot..pour je ne sais pas combien, j’ai rien trouvé. Peut être que vous vous y trouverez un truc, moi à part la photo et les sacs en même temps je n’ai rien vu d’affiché. Le prix je veux dire.

La robe a été vendu sur ebay pour : je dois attendre 2H52… voilà : £5,100.00

A votre avis, si la robe ne taille pas bien, est ce qu’on peut quand même l’échanger? sinon doit-on se rabattre sur la version Topshop…ça veut dire sans col et avec beaucoup moins de trucs qui brillent.

J’ai trouvé ça aussi.

Contactez-moi

p1010005.jpg lamomedenyc@gmail.com
mai 2017
L M M J V S D
« Fév    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031